Le film "28 secondes" est une experimentation intuitive de dripping* digital.
En quelques sortes oui… de la couleur et du mouvement pour tenter de montrer de façon visuelle le fonctionnement atypique de la pensée en arborescence.

*le dripping (de l´anglais to drip, « laisser goutter ») consiste à faire des superpositions de plusieurs couleurs d'un même spectre sur des surfaces horizontales originales, mais aussi sur une toile. Cette technique est constitutive de l'Action Painting...

La pensée linéaire est en ligne droite évidemment … une chose après l’autre. La pensée en arborescence traite simultanément une multitude d’informations perçues. La vidéo présente donc 28 secondes dans un cerveau fonctionnant avec la pensée en arborescence ; le cheminement des idées. C’est une immersion dans le pixel et dans la pensée humaine ; le traitement du langage binaire et du langage électrique des neurones…


l’interconnexion de l’ordinateur multitâche et du cerveau multitâche dans un mouvement aléatoire.

Des images sur digitalclairobscur.com : Gilles Vallée





plus d'infos sur sympatico.ca : Gilles Vallée










Clear